Test d’allergie traitment test cutané

Le test d'allergie aux venins d'insectes

Pour traiter efficacement une allergie aux venins d'insectes, il est particulièrement important de faire un test d'allergie. Le spécialiste réalise un test d'allergie aux venins d'insectes en cas de suspicion concrète d'allergie aux venins d'insectes. Grâce à une surveillance attentive, les sujets peuvent eux-mêmes contribuer au dépistage précoce de l'allergie.

Quand est-il judicieux de faire un test d'allergie?

Test d’allergie colloque avec le patient

Le test d'allergie permet au spécialiste de déterminer s'il existe effectivement une allergie aux venins d'insectes et d'identifier l'insecte provoquant l'allergie. Ces informations sont importantes pour la personne allergique, car elles lui permettent d'éviter de manière ciblée les situations dangereuses et les habitats de certains insectes.

Les deux formes d'allergie les plus fréquentes, l'allergie au venin d'abeille et l'allergie au venin de guêpe, sont des exemples classiques. Tandis que les piqûres d'abeilles se produisent essentiellement lorsque l'on marche pieds nus dans l'herbe, les guêpes sont attirées par les aliments et les boissons sucrées. Il est ici capital de connaître l'insecte responsable de l'allergie et d'éviter les situations dangereuses.

Un test d'allergie au venin de guêpe ou d'abeille doit être réalisé chaque fois que les symptômes survenant après une piqûre s'étendent au-delà de la simple réaction cutanée locale. Par mesure de précaution, il est également conseillé de consulter un spécialiste en cas de réaction cutanée inhabituellement intense. Les symptômes allergiques à prendre au sérieux sont, par exemple, les papules et les démangeaisons sur tout le corps, les problèmes circulatoires, les nausées et les vertiges.

Types de tests en cas d'allergies aux venins d'insectes

Il existe plusieurs variantes du test d'allergie aux venins d'insectes. En général, le médecin se renseigne d'abord auprès du patient sur le type et l'intensité des symptômes survenus. Les observations du patient sont également importantes pour le médecin traitant. Si, par exemple, le dard est resté planté sur le site de la piqûre, il s'agira plutôt d'une piqûre d'abeille, car les abeilles perdent souvent leur dard en piquant. Les informations seront d'autant plus utiles si le sujet a pu reconnaître, photographier ou apporter l'insecte piqueur.

Après l'anamnèse, le diagnostic est poursuivi par un test cutané ou sanguin.

  • Test cutané (prick test): le prick test consiste à piquer dans la couche supérieure de la peau une petite quantité de solution de venin d'insecte préalablement déposée sur la peau. Dans ce procédé, le venin d'insecte utilisé est très dilué et donc bien toléré, même par les personnes allergiques. La réaction cutanée (papule, démangeaisons) permet au spécialiste de diagnostiquer une allergie aux venins d'insectes.


  • Test cutané (test intradermique): le test intradermique consiste à injecter dans la couche moyenne de la peau une petite quantité de solution de venin d'insecte. Dans ce cas, les réactions sont plus importantes que lors du prick test. Le test intradermique est normalement réalisé en cas de résultat négatif au prick test.


  • Test sanguin: le test sanguin est un examen de laboratoire consistant à rechercher dans le sang des anticorps spécifiques à l'allergie. L'organisme produit des anticorps après le premier contact avec l'allergène, si le corps est sensibilisé à cet allergène. La sensibilisation est considérée comme confirmée lorsque la présence d'anticorps spécifiques au venin d'abeille ou de guêpe est détectée dans le sang.

Le test d'allergie aux venins d'insectes est important pour les personnes allergiques afin qu'elles puissent réagir correctement lors d'une nouvelle piqûre. Si l'allergie se confirme, le médecin traitant prescrit généralement une trousse d'urgence que la personne allergique doit toujours avoir avec elle, surtout pendant la période estivale sensible. La trousse d'urgence contient un auto-injecteur d'adrénaline, des gouttes ou des comprimés orodispersibles (qui se désagrègent rapidement dans la bouche) d'antihistaminiques, ainsi que de la cortisone. Seule l'adrénaline peut sauver la vie en cas de réactions allergiques sévères.


Par ailleurs, il est possible de traiter avec succès une allergie confirmée aux venins d'insectes dans le cadre d'une immunothérapie (désensibilisation). Lors de cette «vaccination anti-allergique», l'organisme est lentement accoutumé aux venins d'insectes. Dans la plupart des cas, l'allergie aux venins d'insectes peut être presque complètement traitée de cette manière.

Test en ligne sur l'allergie aux insectes: quel est mon risque?

Un test simple à faire soi-même permet de déterminer un éventuel risque d'allergie aux venins d'insectes. Le test est distribué par l'Association des allergologues allemands (ÄDA) et par la Société allemande d'allergologie et d'immunologie clinique (DGAKI).

Le test en ligne détermine l'existence éventuelle d'un risque d'allergie à l'aide de symptômes caractéristiques. Si le test à faire soi-même révèle un risque, il convient de consulter sans délai un médecin spécialisé en allergologie.

  • Avez-vous déjà été piqué par une abeille/une guêpe/un frelon?
  • Avez-vous présenté des gonflements (papules) rouges sur le corps ou des démangeaisons?
  • Des problèmes circulatoires (notamment faiblesse, étourdissements) sont-ils survenus?
  • Avez-vous eu des nausées à la suite de la piqûre d'insecte?
  • Des symptômes, tels qu'une sensation d'oppression, des vomissements et des vertiges sont-ils survenus?

Si vous avez répondu «oui» à au moins deux questions, vous présentez un risque d'allergie et vous devez consulter un médecin spécialisé en allergologie.

Tests d'allergie aux venins d'insectes en résumé

Le test d'allergie est la première mesure à prendre pour lutter efficacement contre une allergie aux venins d'insectes. Les tests cutanés et sanguins apportent non seulement des éclaircissements sur l'insecte responsable, mais servent aussi de base à un traitement efficace.