Les principaux insectes fleur

Les principaux insectes

Une allergie aux venins d'insectes peut être fatale. Les abeilles et les guêpes constituent surtout un danger pendant la période estivale. Mais les bourdons, les frelons et les moustiques peuvent aussi provoquer des réactions allergiques. Le tour d'horizon suivant montre les caractéristiques et particularités de quelques insectes.

Quels sont les insectes dangereux en cas d'allergie aux venins d'insectes?

L'allergie aux venins d'insectes est le plus souvent une allergie au venin d'abeille ou de guêpe. Ces animaux étant très répandus en été, les personnes allergiques doivent faire preuve d'une prudence extrême pendant cette période. Les réactions allergiques provoquées par des piqûres de frelons et de bourdons sont plus rares que celles observées après une piqûre d'abeille ou de guêpe. Ces insectes sont en effet pacifiques et ne piquent qu'en cas de danger.

Une autre forme d'allergie aux venins d'insectes est l'allergie aux piqûres de moustiques. Les réactions allergiques aux piqûres de moustiques sont de plus en plus fréquentes. Si les symptômes sont sévères dans certains cas, ils ne mettent pas la vie en danger contrairement aux allergies dues aux venins de guêpe ou d'abeille.

Le test d'allergie montre souvent des réactions aux venins d'abeille et de guêpe. Cela est lié au fait que les venins de ces deux insectes contiennent, en partie, les mêmes allergènes. Il convient alors d'identifier plus précisément lequel de ces venins d'insectes nécessite un traitement. Des réactions croisées existent également entre le venin d'abeille et le venin de bourdon, de même qu'entre le venin de frelon et le venin de guêpe.

Guêpe

Les principaux insectes guêpe

L'allergie au venin de guêpe est la plus fréquente des allergies aux venins d'insectes et représente environ deux tiers des cas. Cela n'est pas seulement dû à la prolifération des guêpes, mais aussi au fait que celles-ci sont plus agressives que les abeilles, les bourdons et les frelons.

Les guêpes forment des colonies en été et se rencontrent souvent en grand nombre jusqu'à l'automne, avant de mourir finalement. Seule la reine hiverne et fonde une nouvelle colonie au printemps. Leur alimentation naturelle comprend non seulement des insectes, mais aussi des aliments sucrés, tels que les fruits mûrs. C'est pourquoi les guêpes sont attirées par les aliments et les boissons sucrés et même par les produits à base de viande.

Les guêpes sont faiblement velues et, à la différence des abeilles, n'ont pas de trompe. La taille importante des guêpes et le motif à rayures vives, jaunes et noires, sont caractéristiques. On reconnaît le plus souvent une piqûre de guêpe au fait que le dard ne reste pas sur le site de piqûre. A la différence de l'abeille, la guêpe retire son dard. C'est un indice très important pour l'identification d'une allergie au venin de guêpe.

Abeille

Les principaux insectes abeille

L'allergie au venin d'abeille est la deuxième des allergies les plus fréquentes aux venins d'insectes, derrière l'allergie au venin de guêpe. Moins d'un cinquième de toutes les allergies est provoqué par des piqûres d'abeilles, notamment parce que les abeilles sont plus pacifiques que les guêpes.

Les populations d'abeilles hivernent, mais on peut les rencontrer toute l'année en fonction des conditions météorologiques. De manière générale, les abeilles volent surtout du printemps à l'automne, mais il est possible de les rencontrer de manière isolée lors de chaudes journées hivernales. Elles se nourrissent de nectar et de pollen.

Contrairement aux guêpes, les abeilles ne recherchent habituellement pas leur nourriture à proximité immédiate de l'homme. Le plus souvent, les abeilles piquent lorsqu'elles sont dérangées dans leur milieu naturel - par exemple lorsque l'on marche pieds nus dans un pré.

Les abeilles ont à peu près la même taille que les guêpes, mais elles sont plus velues et possèdent une trompe. Leur abdomen est brunâtre et le motif de rayures est moins net que celui de la guêpe.

Les personnes allergiques développent des réactions similaires après une piqûre d'abeille ou de guêpe, mais l'allergie au venin d'abeille se reconnaît le plus souvent au dard laissé sur le site de piqûre. L'abeille meurt après la piqûre, en perdant son dard.

Bourdon

Les principaux insectes bourdon

Les bourdons sont des animaux pacifiques qui piquent rarement. Les piqûres s'observent surtout chez les personnes en contact étroit avec des bourdons dans leur vie professionnelle, par exemple les horticulteurs ou les employés travaillant dans les vergers.

Au printemps, les bourdons apparaissent déjà avant d'autres insectes, car ils résistent bien aux basses températures. La plupart des animaux meurent en automne, seules les reines hivernent et fondent de nouvelles populations au printemps.

Comme les abeilles, les bourdons se nourrissent de pollen et de nectar, c'est pourquoi on les rencontre surtout dans les jardins, les prés et à la lisière des forêts. Le risque de piqûre est maximal lorsque l'on marche pieds nus.

Les bourdons sont un peu plus gros que les abeilles et les guêpes. Ils ont une pilosité dense avec des rayures brunes et blanches ou noires et blanches. Comme les abeilles, les bourdons ont une trompe.

Les piqûres de bourdon sont moins douloureuses que les piqûres d'abeille ou de guêpe, mais le danger n'en est pas moins grand pour les personnes allergiques, car la composition du venin est semblable à celle du venin d'abeille. Souvent, les bourdons affichent ostensiblement leur velléité de piquer en levant la patte médiane ou en étirant l'abdomen vers l'attaquant. À la vue de ces signes, une prudence extrême est de rigueur, notamment pour les personnes allergiques.

Frelons

Les principaux insectes frelon

Contrairement à la croyance populaire, les piqûres de frelon ne sont pas plus dangereuses que les piqûres de guêpe, même si elles sont plus douloureuses. Les frelons étant des animaux pacifiques, le risque de piqûre est en outre plutôt faible.

Les frelons s'observent du printemps à l'automne, puis tous les animaux meurent, à l'exception de quelques reines. Celles-ci fondent de nouvelles colonies après l'hivernage. Les frelons se nourrissent d'insectes et se rencontrent donc plutôt rarement à proximité de l'homme. Toutefois, ils construisent leurs nids avec une certaine prédilection dans les cavités, notamment des les charpentes et les couveuses.

Les frelons sont nettement plus gros que les abeilles et les guêpes et ont des rayures jaunes et noires voyantes. Les personnes allergiques qui développent des réactions après une piqûre de guêpe doivent être prudentes, en raison de la similitude des allergènes présents dans le venin de frelon.

Moustiques

Les principaux insectes moustique

Les piqûres de moustiques sont certes désagréables, mais ne mettent pas en danger la vie des personnes allergiques. Une allergie se traduit le plus souvent par des rougeurs, des gonflements et des papules sur la peau. Des troubles circulatoires, une diarrhée ou des vomissements peuvent survenir dans les cas sévères.


Contrairement aux abeilles et aux guêpes, les moustiques ne piquent pas seulement pour se défendre, mais aussi parce qu'ils ont besoin de sang humain pour nourrir leurs œufs. Les moustiques n'ont pas de dard venimeux, ce qui explique que la piqûre est comparativement moins douloureuse. Ils aspirent le sang par le biais d'une trompe et déposent de la salive dans la plaie. Une allergie aux piqûres de moustiques est une réaction de défense à cette salive.


Les moustiques s'observent principalement dans les régions humides et à proximité d'eau, car elle leur sert de zone de reproduction. Les femelles qui se nourrissent de sang se rencontrent toute l'année.

Taons

Les principaux insectes taons

Le taon est une sorte de mouche et se reconnaît à son aspect semblable à celui de la mouche. Il est difficile de le chasser et sa piqûre est très douloureuse. Cela est dû au fait que les taons, à la différence des moustiques, n'aspirent pas le sang via une trompe, mais perforent véritablement la peau.

Les réactions allergiques sont causées par la salive injectée. Chez les personnes allergiques, cette piqûre peut provoquer un état de choc, des difficultés respiratoires et des gonflements exigeant un traitement immédiat. Chez les personnes ne présentant pas d'allergie, les piqûres de taons provoquent également des papules nettes, des douleurs et de fortes démangeaisons.

Les taons se rencontrent au printemps et en été, surtout à proximité d'eau et de pâturages. Ces animaux sont souvent problématiques près des lacs de baignade.

Allergie aux venins d'insectes: reconnaître et prévenir efficacement les dangers

Tous les insectes ne sont pas dangereux pour les sujets allergiques. Les personnes à même de différencier avec certitude les différentes espèces peuvent prévenir les piqûres et agir correctement en situation d'urgence. Mais il est également important qu'elles connaissent et évitent les habitats des insectes.