Vaccination anti-allergique vaccination

Désensibilisation - Traitement contre l'allergie aux venins d'insectes

Une allergie aux venins d'insectes peut s'avérer fatale. Parallèlement, elle fait partie des rares maladies dangereuses qui se soignent très bien avec une vaccination anti-allergique. Le taux de réussite d'une immunothérapie aux venins d'insectes est d'environ 95%.

Qu'est-ce qu'une désensibilisation?

Vaccination anti-allergique vaccination

La désensibilisation aux venins d'insectes est une «vaccination anti-allergique», lors de laquelle l'organisme est peu à peu habitué au venin responsable de l'allergie. L'administration de quantités croissantes de l'allergène permet à l'organisme de développer une plus grande tolérance, ce qui entraîne une diminution des réactions allergiques.

Le taux de réussite à cinq ans est supérieur à 80% pour l'allergie au venin d'abeille et supérieur à 95% pour l'allergie au venin de guêpe. Les patients traités avec succès ne présentent plus de réactions ou seulement de faibles réactions au venin.
Lors d'une allergie aux venins d'insectes, l'établissement du diagnostic positif par le spécialiste est la condition du succès de la désensibilisation. C'est pourquoi il est important de consulter un médecin dès les premiers symptômes évocateurs d'une allergie.

Déroulement d'une vaccination anti-allergique

L'immunothérapie aux venins d'insectes est réalisée en deux étapes. Le venin d'insecte est administré à des doses croissantes durant la phase d'augmentation de la dose, puis à dose constante sur tout le traitement de la phase d'entretien. L'objectif est de lutter non seulement contre les symptômes, mais également contre la cause de l'allergie aux venins d'insectes.

Phase d'augmentation de la dose:

Le venin d'insecte est injecté sous la peau, d'abord sous forme très diluée. La quantité de venin d'insecte est augmentée à chaque injection, jusqu'à l'obtention de la dose dite d'entretien qui correspond à la quantité de venin d'une piqûre d'abeille ou de plusieurs piqûres de guêpes.

On différencie deux formes d'augmentation de la dose:

Augmentation de la dose en milieu hospitalier

Il n'est pas possible d'éviter complètement le contact avec les abeilles ou les guêpes pendant la période de vol des insectes. Le traitement commence généralement par une désensibilisation rapide en milieu hospitalier, afin de protéger aussi rapidement que possible les patients des conséquences dangereuses de futures piqûres d'insectes. La dose d'entretien est atteinte en quelques jours et confère le plus souvent déjà une certaine protection.

Augmentation de la dose en ambulatoire
L'augmentation de la dose est, dans ce cas, plus lente, à raison d'une injection par semaine. La dose d'entretien est atteinte après environ quatre mois, de sorte que l'obtention d'une protection requiert plus de temps. La fin de la période d'activité des insectes volants, donc à partir de novembre environ, est la période idéale pour débuter une augmentation de la dose en ambulatoire.

Phase d'entretien:

Pour assurer une protection à long terme, le traitement doit être poursuivi pendant au moins 3 à 5 ans, le patient recevant alors une dose d'entretien environ tous les mois.

Pour les catégories professionnelles particulièrement à risque, la désensibilisation est le plus souvent poursuivie tant que le contact avec les insectes concernés est maintenu. Il s'agit par exemple des apiculteurs, des jardiniers et des pompiers. Les patients présentant une mastocytose font également partie des groupes à risque et sont soumis à un traitement permanent, à vie. Ces patients ont un nombre élevé de mastocytes. Lors du contact avec l'allergène, les mastocytes libèrent de l'histamine, ce qui provoque des réactions allergiques telles qu'une baisse de la pression artérielle. Plus il y a de mastocytes, plus la quantité d'histamine pouvant être libérée est élevée et plus la réaction peut être grave.

Avantages et risques de la désensibilisation

Des études montrent qu'après une vaccination anti-allergique, le système immunitaire présente à nouveau une réponse normale chez 9 patients atteints d'allergie au venin d'abeille ou de guêpe sur 10.
Le traitement est réalisé sous la surveillance d'un spécialiste. L'effet se maintient pendant de nombreuses années.

Le traitement est particulièrement important pour les catégories professionnelles à risque et chez les patients pour lesquels une piqûre d'insecte peut être mortelle. Il s'agit en particulier des personnes allergiques ayant déjà subi un choc allergique (collapsus circulatoire) après une piqûre d'insecte ou souffrant d'une maladie cardiovasculaire.


Les points suivants doivent être respectés lors d'une désensibilisation aux venins d'insectes:

  1. Instauration du traitement par un médecin spécialiste

  2. Administration d'injections uniquement sous étroite surveillance médicale

  3. Le médecin traitant doit être informé des maladies existantes et de la prise de médicaments

  4. En cas de traitement ambulatoire: éviter les efforts physiques, les repas lourds, les bains chauds, les séances de sauna et la consommation d'alcool

  5. Informer immédiatement le médecin en cas de nouvelle piqûre d'insecte!

La désensibilisation en résumé

La désensibilisation agit sur la cause de l'allergie aux venins d'insectes. Dans presque tous les cas, l'allergie peut être traitée efficacement. L'immunothérapie peut être utilisée chez les adultes et chez les enfants à partir de 5 ans, voire chez des enfants plus jeunes dans certains cas isolés.